Il met en joue les gendarmes et menace ses voisins : 9 mois ferme

Publié par

Claude croise et décroise les bras. Il est d’abord soupçonné d’avoir menacé de mort ses voisins en mai 2011 à Vertaizon. Puis d’avoir balancé le 1 er novembre 2011 dans la gendarmerie de Courpière une contravention dressée à son encontre sur laquelle il avait écrit un énigmatique « Je vous encule, je vous aime ». Et, surtout, d’avoir mis en joue les militaires de cette même ville avec une carabine et brandi un couteau de près de 30 centimètres près de leurs visages.

Classés dans :,

Cet article a été écrit par Anne-Laure

4 commentaires