Il rejette la préméditation

Publié par

Accusé de l’assassinat de son rival amoureux, en 2008, à Brassac, Gilles Blanc reconnaît les faits mais pas la préméditation.

Classés dans :

Cet article a été écrit par Anne-Laure

3 commentaires